17 août, 2007

Good bye Amiénie

Don't cry for us Picardia...

15 jours de silence pour 15 jours d'intense activité dont vous ne trouverez aucune trace sur Quaidesomme : c'est une autre histoire qui trouvera sa place sur un autre blog. L'aventure picarde se referme sur un trousseau de clés tombé dans la fosse de l'ascenseur (qui parle, mais ne prévient pas la maladresse). Il paraît que c'est un truc typique de déménagement. La demi-heure de retard chez le notaire aussi, sans doute ("hein, on n'avait pas dit 18 heures?").

On ne pouvait pas clore ce blog sans saluer nos lecteurs, qu'ils nous suivent depuis les tout débuts (presque deux ans, tout de même!), comme Alcib qui a amplement mérité la palme de la fidélité, ou qu'ils soient fraîchement arrivés sur nos pages; qu'ils lisent silencieusement ou commentent à foison,; que, tombés ici par accident, ils soient revenus ou aient joué les hapax (vous ne l'auriez pas parié, hein, que c'était un blog culturel!). Je serais curieux, d'ailleurs, de savoir comment certains d'entre vous ont échoué sur ce blog : profitez donc de cet ultime message pour étancher ma soif de savoir!

La sphère bloggesque nous a apporté beaucoup de satisfaction : pour quelques pistes finalement vaseuses , combien de consoeurs et confrères en or! Là, j'ai la soudaine impression de rédiger mon testament : il faut que j'arrête les pompeuseries! Après tout, les Pitous restent sur la toile! Si ce blog a fait son temps et ne sera plus alimenté, il restera cependant en ligne, parce qu'on ne me refera pas et que j'ai une peur panique de l'oubli...

La création du nouveau blog est en cours. Nous posterons ici son adresse quand il sera vaguement présentable. Bisous à tous!

Pitou G.

14 commentaires:

Plume a dit…

Pour satisfaire votre curiosité, je vous ai connus grâce à l'un de vos commentaires sur Timy ou Alcib.

Bonne installation !

Alcib a dit…

Plume m'a devancé, en pleine nuit même (en France). J'étais pourtant passé il y a quelques minutes et il n'y avait pas encore de nouveau (et dernier) billet ici, ni de nouveau commentaire. Le temps d'aller faire une course et voilà que la cérémonie des adieux (pour Quai de Somme) a eu lieu.
Ce fut un plaisir de passer ici régulièrement, même si je n'ai pu être fidèles à toutes mes amours bloguesques.
Je suis ravi de constater qu'il y a l'électricité dans la nouvelle maison et que, bientôt, nous en aurons de plus fréquentes manifestations ;o)
Bonne installation dans le nouveau nid et... n'oubliez pas le gâteau pour lundi ;o)

Alcib a dit…

J'ai oublié de mentionner comment je suis arrivé ici : j'ai croisé un jour à Athènes un certain Tramaque qui m'a dit passer beaucoup de temps Quai de Somme et il m'a invité à venir l'y saluer, ce que je fis et refais ;o)

Alcib a dit…

J'ai d'abord cru que les hapax étaient des Apaches branchés ;o)

Je ne sais pourquoi on se résigne mal à écrire ou à lire le mot « Fin ».

Sauf que dans votre cas, ce n'est qu'un nouveau départ, donc, forcément pour le mieux.

Didier Goux a dit…

Je crois bien que je suis arrivé ici en venant de chez Alcib (sans garantie, hein !).

Quant à savoir comment j'ai atterri chez Alcib, alors là...

Shenisha a dit…

Mais vous le savez bien, vous, de quzelle façon j'ai atterri ici... Alors, quel titre pour le successeur de Quaidesomme?

vincent a dit…

Les chevilles d'Alcib vont finir par bien gonfler, parce que moi aussi j'ai connu Quai de Somme par l'intermédiaire de son blog. Je suis un lecteur assez récent mais fidèle, que je laisse un de mes commentaires vaseux ou pas. Je le serai très certainement encore avec le prochain que j'ai hâte de découvrir. Vous avez peut-être paumé vos clefs dans la cage d'ascenseur, mais vous n'aurez sûrement pas perdu votre style et votre humour avec le déménagement, donc ce sera toujours un plaisir de vous lire, les Pitous.

Didier Goux a dit…

Vous savez quoi, les Pitous , Puisque vous voilà redevenus Normands, un de ces jours, on va se trouver un TRÈS BON restau à peu près à mi-chemin entre chez vous et chez nous... et c'est moi qui régale !

Alcib a dit…

Vincent, toi qui me lis régulièrement, tu devrais savoir que mes chevilles sont déjà enflées et qu'elles désenflent très peu souvent ;o))
Mais à lire Pitou G. et les commentaires à ce dernier billet, je me dis que je devrais essayer de savoir moi-même qui sont mes lecteurs car il y en a un certain nombre dont je ne connais pas grand-chose, même pas l'existence.

madame patate a dit…

Je pense que je suis tombée chez vous suite à un commentaire laissé sur mon blog, j'ai cliqué sur le lien, et voilà.
Donc techniquement c'est vous qui seriez plutôt tombés chez moi, non?

En tout cas, je souhaite une fin paisible au Quai de Somme et j'attends l'adresse du nouveau blog avec impatience

Les Pitous a dit…

Plume=> Merci de répondre à cette enquête. Avais-tu déjà laissé un commentaire ici?

Alcib=> Je n'ai pas oublié dans quelles circonstances nous nous sommes rencontrés. Et c'est vrai que tu es le seul commentateur qui ai suivi la totalité de Quaidesomme. Ecrire et lire le mot fin, c'est une épreuve; moi, je ralentis à la fin des bouquins, même médiocres, parce que je sens la montée en puissance de l'émotion.

Didier=> je te croyais arrivé ici par le truchement d'une recherche sur la foire au boudin de Mortagne... Pour le restau, volontiers, surtout si c'est le Gars Goût qui régale !


Shen=> Héhé! Porte-toi bien, ma colombe!

Les Pitous a dit…

Vincent=> Il n'y a jamais de commentaire vaseux ici; surtout pas les tiens! Tu es le bienvenu sur notre nouveau blog!

Patate=> Je m'en souviens très bien... L'histoire est d'ailleurs sur ce blog. J'avais découvert le blog de Marie-Caroline suite à une recherche google. Ton nom m'a intrigué, et je n'ai pas regretté ma curiosité! Depuis, par contre, j'ai délaissé le site de l'entremetteuse...

madame patate a dit…

L'entremetteuse à depuis cessé d'entremettre: un ex un peu méchant a retrouvé son blog, elle l'a fermé, et n'en a pas réouvert malgré les supplications.
(Ce qui est dommage parce que j'aime bien les blogs non-parisiens et/ou non-parisianistes, ça change de point de vue)

Bon je vous laisse, je vais de ce pas reconfigurer mon netvibes pour accueillir votre nouveau chez vous.

Gautier a dit…

Arrf je déteste pourtant laisser des commentaires mais après vous avoir suivis tant de mois je vous dois bien ça. Je crois que j'ai découvert ce blog grâce a celui de timy, c'est d'ailleurs vos deux blogs avec celui de mary poppers qui m'ont donné l'envie de faire le mien, très loin de vous égaler mon style d'écriture sur un blog viendra peut être au fil du temps...
Bonne continuation ,j'ai hâte de découvrir votre nouveau blog!