19 janvier, 2007

Gélule explosive

Ce soir, comme toute bonne fin de semaine, je suis rentré à la maison en traînant ma fatigue. Petite migraine. Orgie de pastilles Vichy. Grosse migraine.

Mon homme sort alors d'un placard officiellement réservé à de la nourriture - mais dans les faits, on y trouve également de l'ustensile de cuisine et, pour des raisons qui échappent au sens commun, des médicaments (pourtant, on a aussi une boîte à pharmacie, mais on y range des cornichons)(non, je déconne, nos bocaux géants de cornichons ne rentrent pas dans l'armoire à pharmacie) - mon homme sort alors, disais-je (ça devient du Proust, ce blog!), une boîte de gélules de paracétamol (tout ça pour ça? oui, je sais).

Espace pédagogique : ne prenez pas à la légère les notices de vos boîtes de médocs! Quand on vous dit : "Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre (...) car cela pourrait lui être nocif", c'est pas du flan. Pour du paracétamol, on se dit que c'est exagéré. Ouais, faudrait pas pousser...

Espace catastouffe.com : Et pourtant, une seule de ces inoffensives petites gélules a suffi à me transformer en pulvérisateur géant, en Vésuve pharmaceutique!


Une fois l'antalgique ingéré avec un filet d'eau, je m'installe dans le canapé en oubliant jusqu'à ma migraine. Efficaces, ces petites bêtes-là, finalement. Sauf que sans crier gare, tandis que mon gosier est envahi par une amertume insupportable, j'atomise un nuage de poussière blanche. Pas le temps de comprendre ce qui m'arrive, je suis déjà dans la cuisine à me rincer l'oesophage à l'eau claire. La gélule a dû exploser dans mon estomac (ils mettent du TNT, là dedans? pas marqué sur la boîte!).

Résultat des courses? Une migraine et une pomme d'Adam en lambeaux... Vive la pharmacopée occidentale!

G.

P.S. : mon homme prétend que c'est parce que je n'ai pas bu assez d'eau avec la gélule. Mais il est évidemment exclu que cela soit de ma faute...

3 commentaires:

Madame Patate a dit…

Moi je serais quand même assez d'accord avec ton homme, hein, sans vouloir vexer ta toute munificence ;-)

Les Pitous a dit…

Madame Patate => ouais, la thèse officielle c'est que, faute d'une gorgée d'eau suffisante, la gélule serait restée bloquée dans l'oesophage... pfffffff

Anna a dit…

Beeueueueueueurk !