30 janvier, 2007

ROMA/AMOR


Si ce blog manque d'article de fond ces temps-ci, c'est parce que nous nous consacrons à 100% à notre mission éducative sommes plongés dans la série Rome.

Visuellement, c'est un vrai petit bijou : la Ville ne fait ni trop neuve (effet toc assuré), ni musée avant l'heure. Elle est, vivante, telle qu'elle devait paraître en ces temps troublés d'agonie républicaine. Toutes les deux minutes, je m'exclame donc :

"Splendide domus! Je pourrais montrer ça à des 5èmes!" ou encore "Regarde, il y a même les imagines! Et un laraire dans l'atrium!", si ce n'est "Octave porte encore sa bulla et la toge prétexte " voire "Divin Marc-Antoine qui tient audience au milieu de sa cour entièrement à poil! Je pourrais montrer ça à... (euh, bah non finalement)" (euh... c'est quoi ce filet de bave qui vient d'inonder mon clavier) (de bave, j'ai dit) (pardon).

Le problème, c'est que ce n'est pas une série à mettre entre sous tous les yeux. Parce que des Marc-Antoine - là, ça ne se voit pas, mais je me pâme - ou des Attia qui montrent les secrets de leur anatomie, y en a presque autant que des carnages sanglants ou des scènes de trépanation sans anesthésie... Bref, pour montrer ça à des mômes, il faut passer par la case montage.

Une période aussi passionnante méritait bien une série aussi réussie (en plus, ça me donne l'occasion de serrer dans mes bras mon amour quand il tremble devant une énième décapitation...)

G.

8 commentaires:

Alcib a dit…

Et pourquoi je ne vois pas Rome, moi ? ;o((

Anna a dit…

Ah oui, mais non, là, pas possible. J'ai vu quelques scènes et c'est vraiment trop violent pour moi. Alors, c'est sûr, c'est toujours chouette de chercher le réconfort dans les bras de son chéri, mais si je le réveille quand je fais des cauchemars c'est moins glop...

Madame Patate a dit…

Oh oui, on a commencé à regarder ça nous aussi (et j'avoue que le petit Marc-Antoine là, j'en ferais bien mon 4 heures, il a une jolie petite gueule et un cul qui ne l'est pas moins), et on s'éclate.
Pas parce que y a du Q hein, c'est pas notre genre (du tout du tout) mais parce qu'en tant qu'ex-latinistes tous les deux, on redécouvre des merveilles oubliées, de l'histoire, de la mythologie, des souvenirs de versions latines, etc etc. Un vrai bonheur.
Le côté violent/choquant mis à part (et je pense que c'est assez fidèlement rendu aussi), c'est vraiment très bien recréé, joué et réalisé.
(Sauf que Brutus, je ne l'imaginais pas avec une tête de lapin, mais bon)

Les Pitous a dit…

Alcib => Oui, tiens, pourquoi? Console-toi avec "Le coeur a ses raisons" (oui, je sais, ce n'est pas pareil du tout...)

Anna => j'ai quelquefois détourné les yeux, j'avoue... (bon, si tu as le droit à des câlins réconfortants après tes cauchemars, pourquoi pas!)

Madame Patate => Je partage ton avis sur Brutus. D'ailleurs, j'ai eu du mal à l'identifier au début, à cause de sa trombine. Je l'imaginais plus carré,plus romain, plus "terrestre" que ce grand échalas, bref, plus Brutus de décoffrage.

Piti Pince a dit…

Ptin j'ai pas canal !
J'aime bien quand c'est violent ^^

Madame Patate a dit…

"brutus de décoffrage" ... Oh ça fait du bien de sourire avant d'aller au lit, elle est EXCELLENTE celle-là (tu connais ma passion pour les jeux de mots qui viennent du fin fond du neurone)

Les Pitous a dit…

Piti Pince => Barbare! Tu sais que ça existe en DVD ;-)

Madame Patate => merci, mais ce n'est qu'un demi jeu de mot, parce que "brut", ça descend directement de "Brutus" ("idiot", parce que l'ancêtre de ce Brutus, un autre Brutus, père de la République, se faisait passer pour un simplet pour ne pas éveiller les soupçons)

Anonyme a dit…

comme c'est mignon!
R.