03 mai, 2007

A l'Ouest

Avant les vacances, j'ai demandé à mes élèves de lire un célèbre récit de Chateaubriand (je ne mets pas le titre; trop grosse parano de voir débarquer les mômes sur ce blog!) se passant en Amérique du Nord (et je vous préviens, il est interdit de mettre le titre dans les commentaires, sous peine de colère homérique! Tu es prévenu Timy... euh, tu lis pas Chateaubriand, Timy?)(c'est méchant, ça? non, qui lit Chateaubriand pour son plaisir, de toute façon?).
Dans l'énoncé du travail que je leur donne à faire sur le bouquin figure le mot "Indien". Et comme nous venons de terminer l'étude d'un autre bouquin de JC Carrière (si j'en vois un qui essaie de glisser le titre dans les commentaires, gare à son matricule!) avec des Indiens dedans, la réaction ne s'est pas fait attendre :

"Oh non! Encooooooore des Indiens!
_ Ouaip, je suis dans mon trip cow-boy en ce moment (gros sourire béat et voix aguicheuse)"

Dites, ils sont mignons, au moins, les mecs de Brokeback Mountain? Parce que si c'est pour me farcir du Candeloro en Lucky Luke, c'est la mort du p'tit cheval!

G.

4 commentaires:

MELVIN a dit…

Hey m'sieur, au nom de toute la classe, j'voulais vous dire que lire votre blog c'est plus kiffant que lire Chateaubriand !!!

Alcib a dit…

J'ai justement les Mémoires d'Outre-tombe sur ma table, à côté de l'écran. Mais j'ai aussi, à portée de main, le récit auquel tu fais allusion ; n'est-ce pas « Halte-là ! » ? ;o) Avec l'Indien « Chaque tasse » ? ;o)

Lui-là a dit…

J'ai eu la joie de lire Chateaumachin jadis par plaisir si si. C'est bien certain que c'est moins pétillant que Nicole de Buron mais je suis content d'être passé au travers sans aide. :o)

Les Pitous a dit…

Melvin => Vous... lisez? Hosanna!
Bien tenté, anonyme blagueur, aimable pasticheur... Mais "kiffer", on ne connaît pas en Amiénie. On en est resté à c'est bat'(rave)(pardon)

Alcib => Halte-là! N'ouvre pas ce livre ;-)

Lui-là => je n'ai pas survécu au 1er tome des M.O.T. Je n'ai pas survécu non plus à Nicole de Buron cela dit. Mais bizarrement, je peux finir (presque) tous les livres de Gabrielle Wittkop, mais c'est une tout autre ambiance...