04 mars, 2007

Saynètes et dialogues

Pour cause d’exode, nous avons beaucoup délaissé notre blog ces derniers temps. Mais comme nos nombreux lecteurs fidèles et assoiffés de Pitous Lullaby nous réclame de nouveaux articles, soyez sûrs que nous avons pris des notes. Et pour rattraper le temps perdu, nous vous proposons un medley, en attendant quelque chose de plus consistant :


Dans une pizzéria normande
Serveuse : Alors, ça vous a plu ?
V. (avec le sens du compliment et des intonations de bourgeois gentilhomme) : Oh oui ! Je ne m’attendais pas à trouver ça à Avraaaaaaaanches ! (vous avez l’eau courante aussi ?)

Alors que mon homme se rend compte que ce qu’il croyait gentil s’avère horriblement méprisant, la serveuse a l’air de se demander si c’est du lard ou du cochon. Pour avoir une petite idée du ton de mon homme, séquence souvenir :




Devant la télé ( V.I.P.érin)
Florilège de nos récentes remarques devant le petit écran. Ça vient du coeur :
- Elle marche vraiment comme une choucroutière, Angela Merkel !
- Il a vraiment une tête de Johnny, Clovis Cornillac (et des Johnny, on en connaît !)
- Mais qu’est-ce qu’elle s’est encore mis sur la tête, Lââm ? C’est Lââméduse rose, oui !


À la mairie, service état civil
Qui a dit que les fonctionnaires étaient inefficaces et désagréables ? En amiénie, les dames sont vraiment charmantes…

G : Voilà. J’ai tout, là, normalement !
Dame souriante (consulte les pièces du dossier) : OK… OK… OK… Ah ! ça, ce n’est pas pour moi, je crois !
Donner Wetter… je voulais lui refiler le barême d’un devoir de seconde ! ça aurait pu être pire : elle aurait pu hériter d’une copie de Tabatha ou Crystal !
D.S. : Vous avez votre ancienne carte d’identité ? Oh ! Mais vous avez vraiment une p’tite tête de minou, là desus !
G. (rougissant) : Bah j’avais 17 ans (et le brushing de Gérard Philippe)



À Patelinvillers.
Observation de la proposition infinitive en latin.
G. : Qui peut me trouver le sujet du verbe ?
Etincelle blonde : Moi, j’ai « vini » (prononcer « wini »)
G. : Et tu fais quoi avec vini ? Du miel ?

Eh ben, croyez-le ou non, ils ont ri de bon cœur. Bon, ok, à onze ans, ils ne sont pas difficile : même Titoff les fait rire.



Petit-mot intercepté à Quartmondeville
« Si tu me laich la ch*tte, je te ferait des trucs affollants »
Gracieuse enfant de 12 ans !

5 commentaires:

Alcib a dit…

J'espère que l'autre Quartmondevillier n'est pas allergique aux félins.

Fyfe a dit…

Héhé, excellent ;-)
(je suis preneuse de l'adresse de la pizzeria normande, c'est une ville que je fréquente ;-) )

Les Pitous a dit…

Alcib => à Quartmondeville, je crois qu'on est surtout allergique au bon goût. Le gamin n'aura pas trop de soucis!

Fyfe => on dirait que ma prise de notes est incomplète! J'ai oublié le nom du restau en question. Il y a un cor de chasse, attaché au mur à l'étage, qui manque à chaque instant de s'abattre sur les clients et des espèces de gravures vaguement coquines. J'espère que la description t'aidera à retrouver l'établissement, sympa au demeurant. Cela dit, c'est surtout la compagnie de nos amis que j'ai appréciée, je crois!

Madame Patate a dit…

Ouais c'est festival! Ca valait le coup de patienter!!
(Et faudrait que je tente Titoff, vu comme Winnie m'a fait rigoler, je devrais être bonne cliente!)

Les Pitous a dit…

Nooooooooooooooooon, ne fais pas ça, Patate! Je ne veux pas que ton humour tuberculesque soit contaminé par l'oubliable auteur du sketch des chips!!!

J'ai publié il y a quelques mois une liste de comiques à éviter, c'est là : http://quaidesomme.blogspot.com/2005/12/srie-noire-part-two.html