07 avril, 2007

Souci de sosie

Parking de Coucouville. Dolce et Gabbana D. et G., seuls.

D : Dis... Une question me brûle les lèvres (oh lala! je me demande bien laquelle! Quel suspense!). Maintenant que je sais que tu vas partir, j'ose... (mystère, mystère)
G : Vas-y (je ne sais à quoi m'attendre!)
D : Ton conjoint, c'est un ou une?
G : Un.
D : Je m'en doutais. Tu sais pourquoi? Mon meilleur pote est aussi un...
G : ...
D : un...
G : Inverti?
D : Ouais, c'est ça. Il est h'hwhwhomo, quoi. Et il me fait beaucoup penser à toi. Vous avez pas mal de points communs.
G : Ah? Il a toujours l'air endormi?
D : ça ne te choque pas ce que je dis, j'espère...
G : Non, ça me rappelle juste des souvenirs.

Depuis le temps qu'on me rappelle que je suis un cliché sur pattes, je vais finir par comprendre que je suis l'archétype du prof de lettres pédé, brun, beau, suprêmement intelligent qui lit lisait Télérama, écoute France Inter et vote pour les... (tssss on a dit : pas de politique sur ce blog!). Enfin bref : qui dit à peu près n'importe quoi, à longueur de temps.

Mais si on lit si clairement en moi, d'où vient que le K. me confonde avec un collègue de bio qui n'a rien de sexy?
G.

2 commentaires:

SamPsychote a dit…

j'aodre quand les gens commence a sortir des phrase du genre "heu... ho fait, je peux te poser une question????" là je fai tjrs un grand sourire interieur en atendant de voir comment il ou elle va arriver a formuler les chose! "tu regarde plutot les mec ou les nana"? ou encore"qu'est ce qui te branche toi?" masi la plus subtil était je epnse de qlq1qui savait que j'étati en couple a l'époque qui ma simplement demander le prénom de "la personne" avec qui j'étai, llol en attendant tout ouie la réposne llol

Les Pitous a dit…

On remarque tout de suite ceux qui se posent des questions. Ils s'ingénient à nous parler de notre "ami(e)" (comme quoi l'homophonie n'est pas toujours notre ennemi) ou de la personne avec qui on vit. Mauvais bougre, je ne dissipe jamais le doute de moi-même!